Acceuil Éducation et apprentissage La communication non violente (CNV)

La communication non violente (CNV)

6 minutes de lecture
0
1
39
La communication non violente

Apprendre à son enfant les règles de la maison et l’autorité parentale est primordial pour lui apporter un certain équilibre, et lui permettre de se développer dans un environnement stable. Pourtant, c’est très souvent avec beaucoup de maladresse que nous tentons d’imposer un cadre structuré à nos petite têtes blondes, et les répercussions sont généralement bien loin de ce que nous espérions construire.

L’origine de la communication non-violente

La communication non-violente (CNV) est une méthode d’éducation des enfants que les pédiatres et spécialistes de la petite enfance tentent de transmettre aux parents afin de leur apprendre à communiquer avec leurs enfant sans provoquer de blocages ou de malentendu sur le message transmis. Développée dans les années 60 par le docteur américain Marshall Rosenberg, la communication non-violente est directement inspirée par les enseignements de Gandhi sur la non-violence. En France, la technique de la communication non-violente n’en est encore qu’à ses balbutiements, mais les résultats ne se sont pas fait attendre, et les bienfaits qu’elle apporte encourage la profession pédiatrique à la développer.

La communication non violente en 5 étapes

Pour en savoir un peu plus sur la CNV, je vous invite à voir la vidéo de Tarisayi de Cugnac. Elle explique dans la bonne humeur les 5 étapes pour une communication non violente.

Employer les bons mots pour communiquer

La première chose que nous apprends la communication non-violente, c’est que les parents doivent adopter une toute nouvelle approche dans l’éducation de leurs enfants. Ainsi, avant de juger, il faudra observer. Vous pourrez mieux appréhender ce qui a conduis votre enfant à agir de telle ou telle sorte. Vous devrez ensuite apprendre à vous exprimer. En effet, si vous n’êtes pas dans la tête de vos enfants et ne savez pas pourquoi ils agissent de cette manière, comment vos enfant peuvent-ils deviner à leur tour ce qui vous motive à vous énerver soudainement ? Souvent les enfants font des « bêtises », simplement car ils n’ont pas conscience de mal agir. Exprimez votre ressenti au lieu de tempêter devant vos enfants béats d’incompréhension.

Derrière chaque émotion se cache un besoin

Quand vous exprimez spontanément un jugement devant une situation, vous partagez en réalité la projection de vos propres désirs et de vos peurs. Identifiez donc ce qui motive vos actions, cela vous aidera à identifier ce qui motive celles de vos enfants. Vous avez passé une mauvaise journée au travail ? Avoir conscience de ce qui vous énerve est un premier pas pour améliorer la situation et éviter de projeter votre mauvaise journée sur toute la famille.

La communication non violente

N’oubliez pas que votre enfant est une conscience en pleine construction : les petits absorbent tout ce qu’il y a autour d’eux pour l’intégrer et se développent à partir de ce que leur transmettent leur parents. Au lieu de les gronder, donnez-leur des responsabilités, cela leur enseignera pourquoi certaines choses doivent être faites, et cela affirmera leur place dans la famille. Souvenez-vous en toute occasion que le rôle de parent, c’est d’apprendre à un enfant à faire ses premiers pas dans la vie, et c’est progressivement que vous leur inculquerez les valeurs qui feront d’eux des personnes responsables, épanouies et équilibrées.

L’éducation non violente naît de la conscience, chaque fois c’est une nouvelle fois.
Arnaud Deroo

Charger plus d’articles similaires
Charger plus dans Éducation et apprentissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

89 − = 79